Médium

Le don de médiumnité - Découvrez les différentes formes de médium

Le don de médiumnité pourrait se définir telle une faculté extra-sensorielle, ce 6ème sens que la science n’arrive pas à expliquer. Percevoir, sentir, entendre, pressentir l’invisible… Toutes ces sensations qui nous envahissent d’on ne sait où, ou presque. Le but de cet article est d’approfondir celui déjà écrit sur le « don de voyance ». Pour savoir si on a un don de médiumnité, il nous faut au préalable connaitre ce dernier. Etre médium est pour ainsi dire un terme très « généraliste » car dans la médiumnité il existe de nombreuses possibilités.

Le mot « médium » est apparu pour la première fois au XIXème siècle. Utilisé dans le but de classifier les individus qui vivaient ou provoquaient des manifestations paranormales et extrasensorielles. Allan Kardec né le 3 octobre 1804 et mort le 31 mars 1869 fut le fondateur du spiritisme. Lors de ses recherches et études il reprit le terme de Médium pour définir  et qualifier les individus capables de rentrer en contact avec ce que l’on appelle communément, nos défunts, les esprits, les entités selon lui.

C’est ainsi que l’on en vient à ce qu’est réellement « être un médium ». Il s’agit d’avoir le don d’entrer en contact avec les esprits, de traduire à l’aide d’un 6ème sens les messages donnés. Le médium est pour ainsi dire le fil conducteur, un canal entre ici-bas et l’au-delà. L’entité, pour se matérialiser ou matérialiser ses pensées, aura indubitablement besoin de l’énergie du médium pour ce faire.

Comme pour les sens olfactifs, chaque individu a sa propre sensibilité. Certains seront plus physionomistes que d’autres, comme certains médiums seront plus auditifs que sensitifs. Ainsi il existe différentes formes de médiumnité. En voici la liste :

Médium auditif

Le médium auditif nommé également médium clairentendant, « entend ». Il s’agit avant tout d’entendre d’une façon inexplicable, des bruits, des voix. Selon l’endroit, la situation et la sensibilité du médium auditif, les messages sont plus ou moins clairs. Le médium auditif peut avoir un don de médiumnité autre. Ce qui affine la retranscription  des messages qu’il reçoit. Certains définissent ce don de médiumnité par une petite voix qui donne des conseils. D’autres parleront de « mots » qui s’imposent et traduisent le message à percevoir. Généralement, le médium auditif est le seul à entendre ces manifestations sonores. Un exemple de médium auditif contemporain et médiatisé : John Edward  mais il y eu aussi dans l’Histoire, la célèbre Jeanne D’Arc.

Médium clairvoyant

Cette forme de médiumnité est une des plus répandue mais aussi une des plus controversée puisque généralement, le médium clairvoyant est le seul à voir une entité, ou toute forme paranormale. Ce qui rend sa parole peu tangible. Vous l’aurez compris, le médium clairvoyant « voit ». Parfois à l’état éveillé mais aussi et souvent sous forme de rêves prémonitoires. Selon la sensibilité du médium clairvoyant, les messages perçus sont plus ou moins précis. Cela peut être une scène, un évènement en son entier, comme il peut ne percevoir que des messages « clés » qu’il devra interpréter pour les comprendre et retranscrire. Un exemple de médium clairvoyant connu dans ce milieu est Emanuel Swedenborg  qui faisait des rêves prémonitoires et disait converser avec des esprits, voire avec Dieu et Jésus.

Le médium parlant

Cette forme de médiumnité porte aussi le nom de Glossolalie. L’entité se sert de la voix, du larynx du médium pour s’exprimer. Le médium parlant perd alors le contrôle de la diction et prête ses cordes vocales à l’esprit qui peut s’exprimer comme il le souhaite. Il n’est d’ailleurs pas rare que la voix du médium se transforme, ne ressemble pas à la sienne ou qu’il se mette à parler en une langue qu’il ne connait pas mais qui était celle de l’entité de son vivant. Il existe deux contextes de séances possibles : 1 – Le médium possède toutes ses facultés et a totale conscience de ce qui se passe lors du phénomène. 2- Le médium entre en transe médiumnique et n’a plus conscience de ce qui est en train de se passer jusqu’à ne plus se souvenir de ce qui s’est dit. Un cas qui fut longtemps analysé et qu’on ne put que reconnaître fut celui de Thérèse neumann

Le médium écrivain

Plus communément appelé écriture automatique, cette technique médiumnique est de plus en plus répandue surtout dans l’univers du spiritisme. Au fil du temps, avec de la pratique et de la patience, le médium écrivain prête sa main et ses doigts à l’entité afin de transcrire des messages. Une conversation peut ainsi naître entre les deux. Si des transes médiumniques peuvent s’imposer au médium selon la catégorie dans laquelle il se trouve, ici il faut obligatoirement que le médium se conditionne (stylo, papier)  pour pouvoir mettre en place la communication. Il est à noter que tous les médiums n’ont pas nécessairement ce don-là. S’il est difficile de prouver que l’écriture provient bien d’une entité, il n’est pas rare que, comme pour le médium parlant, le médium écrivain note des discours dans une langue qu’il ne connait pas ou que l’écriture émise lors de la séance, ne ressemble en rien à la sienne. Un exemple de médium écrivain est sans conteste : Chico Xavier. Ce brésilien mort en 2002, écrivit plus de 400 ouvrages sous l’influence des entités. Reconnu dans l’univers du spiritisme, il aura contribué à promouvoir à sa façon sagesse et spiritualité.

Le médium à inspiration

Ce que l’on nommera ici de médium inspiré, est une forme de médiumnité difficile à prouver et même décrire tant il s’agit surtout d’émotions et de sentiments perçus par le médium inspiré, sans qu’il puisse lui-même expliquer pourquoi  ni comment. Le médium inspiré ressent des émotions, des sentiments qui ne sont pas propres à lui, insufflés par un lieu, une personne, une situation. Submergé par des sensations, selon sa sensibilité, le médium à inspiration sera alors apte à transcrire les messages que l’entité veut faire passer. Cela pourrait correspondre à des pressentiments ou tout simplement de l’intuition. Ce phénomène est très controversée par la science et le médium à inspiration peut facilement être apparenté à une personne atteinte de folie, selon si la situation ne se prête pas à ce genre de phénomène. Les messages, s’ils ne sont pas palpables, le médium inspiré est souvent très sûr de lui. L’entité se sert essentiellement des émotions pour traduire ce qui va ou est en train de se passer.

Médium guérisseur

Il ne s’agit pas ici du magnétiseur, car ce dernier utilise sa propre énergie et l’énergie universelle, pour soigner une personne. Le médium guérisseur n’est autre qu’un fil conducteur entre un malade et l’entité qui se chargera de guérir la personne. Bien souvent cette entité aura été médecin de son vivant ou sera missionné pour guérir. Le médium guérisseur devient alors ce que l’on pourrait nommer « d’instrument » pour pouvoir œuvrer. Le médium guérisseur guérit ainsi sans avoir fait d’études médicales et parfois sans comprendre comment si ce n’est en réalisant qu’il possède un don. Le médium guérisseur permet de soigner aussi bien en direct qu’à distance. A ne pas mélanger avec le médium Christique décrit plus bas. Un exemple type du médium guérisseur est  João Teixeira de Faria né en 1942. Ce brésilien aurait reçu plus de quinze millions de personnes sans n’avoir jamais suivi d’études médicales.

Médium à table tournante

Expression née de séances de spiritisme à ses débuts. L’énergie du médium à table tournante sert à l’entité pour se manifester à travers un meuble. Que ce soit à l’aide d’un bruit dans un meuble ou à travers le déplacement de ce dernier. Il peut arriver que lors de ces séances, la table se mette à tourner ou à bouger.  Au fil des ans et du temps, la technologie a permis aux entités d’évoluer avec les moyens de communication mis à notre disposition. Si aux débuts du spiritisme, le médium à table tournante était utile et nécessaire à l’entité, aujourd’hui la transcommunication nous démontre que l’esprit peut se servir d’un médium à table tournante pour se manifester mais les catégories de médiums se sont élargies et les alternatives de communications agrandies, avec l’évolution.  Allan Kardec dans deux de ses ouvrages «  le livre des esprits » et « le livre des médiums » en fait largement le tour et l’explication. Un exemple de médium à table tournante fut : Eusapia Palladino 

Médium christique

On pourrait apparenter ce genre de médiumnité aux pouvoirs du Christ. Cette faculté de « pouvoir en voulant », soigner une personne. Le médium christique se différencie du médium guérisseur dans le sens où il s’agit autant d’un don de médiumnité (fusion avec une entité) que d’un don de magnétisme qui consiste à savoir manipuler l’énergie pour soigner. Si le médium guérisseur est avant tout un instrument, le médium christique lui,  a pleine possession de son don. Il est en osmose avec l’esprit qui l’aide à guérir le malade. On peut alors parler ici d’un panachage du magnétiseur et du médium guérisseur, à la différence que le médium christique a conscience de ce qu’il fait.

Médium à planchette

Ici nous rejoindrons le discours énoncé pour le médium à table tournante dans le sens où cette technique est moins utilisée par les spécialistes puisque le spiritisme a évolué avec la technologie. Qui n’a pas entendu parler de l’Ouija ? Ces fameuses lettres et chiffres étalés et ce triangle ou verre, instruments utiles à la communication avec les esprits ? Au tout début du spiritisme, le médium à planchette était le fil conducteur entre l’entité et ici-bas. La technique est encore utilisée, mais il est bien d’autres moyens plus « d’actualité » pour entrer en contact avec les esprits. Il est surtout à retenir que sans un médium à planchette, l’entité n’aurait pas les facultés d’intervenir ou de se manifester. Puisqu’il s’agit de pouvoir utiliser l’énergie dudit médium pour « matérialiser » un message ou une intervention.

Médium peintre

Phénomène troublant, tant les facultés du médium sont indiscutables mais aussi inexplicables. Le médium peintre est apte à dessiner, souvent de manière très rapide, des tableaux ou dessins. L’esprit se sert de la main du peintre pour s’exprimer. Souvent il s’agit d’entités qui étaient elles-mêmes peintres de leur vivant.  Rien de plus troublant qu’un médium dessinant le portrait d’un défunt ou d’une personne qu’il n’a jamais vu mais que le consultant connait. Ce genre de séance peut s’effectuer en toute conscience comme en transe médiumnique.

Un exemple de médium peintre :  Luiz Gasparetto  Ce médium a réalisé plusieurs milliers de toiles en état de transe médiumnique et prétend être en relation avec des peintres connus, tel Monnet ou encore Michel Ange etc.

Médium à effet physique

Voilà un exemple de médiumnité qu’il est difficile à réaliser, puisque le médium à effet physique est ni plus ni moins le canal par lequel l’entité se manifeste. Généralement le médium à effet physique n’a pas conscience de son don mais se produisent autour de lui des phénomènes paranormaux tels des coups, du bruit ou des objets déplacés. Si le médium a conscience de son don, il peut établir un dialogue avec l’esprit en lui demandant de taper un ou plusieurs fois pour répondre à ses questions. Lorsque la situation est ingérable ou désordonnée, il s’agit de Poltergeist. Un exemple de médium à effet physique est celui des soeurs Fox

Médium à matérialisation

Ici, le médium prête son énergie à l’entité qui peut alors se matérialiser. Cela peut être sous forme d’apparition complète, ce que l’on appelle un ectoplasme ou sous forme d’une partie d’une anatomie (un visage, une main). Tout dépend du degré de médiumnité du sujet. Le médium à matérialisation n’a généralement pas conscience de son don et subit ce genre de phénomène. Il est à se demander si les personnes ayant assisté à des apparitions de la Vierge ou autre ne pourraient pas être des médiums à matérialisation. 

Voyance Natasha Médium

Nous vous suggérons :

 

LIVRE

Alan Kardec fut un maître en la matière. Ce livre est en quelques sortes la Bible de la médiumnité. ( suite du "Livre des esprits") 

LIVRE

Des impressions de déjà vu ? Des ressentis ? Et si vous êtiez médium ? Ce livre vous aide à comprendre la médiumnité et le don.

 

DVD

Certains peuvent douter de  l'existence de l'au-delà, de la médiumnité, du 6ème sens. Ce DVD est un documentaire intéressant sur le sujet. 

LIVRE

Voici un autre livre qui tend à vous aider à développer votre don de médiumnité et de voyance. Des réponses aux questions que l'on se pose. 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau